• Une "Miss" qui s'engage dans l'humanitaire,





    L'actuelle Miss Togo 2007, Mademoiselle Aissa Salou, entend consacrer son mandat à des initiatives à vocation culturelle et humanitaire.

    Avec l'appui du Centre Régional des Nations Unies pour la Paix et le désarment en Afrique (UNREC), elle va visiter les écoles et les prisons du pays pour distribuer des dons et sensibiliser élèves et prisonniers sur la culture de la paix et de la non violence.

    Elle prévoit aussi de s'engager dans la lutte contre le sida en milieu carcéral.

    Son objectf : "Informer et assister les malades".


     

    Une entrevue est envisagée avec l'association ST2S@actions qui sera en mission dans le cadre d'une action humanitaire sur la santé au Togo en partenariat avec l'A SDVT.


    Visiter le site du Comité National Miss Togo


    ASDVT- MARS 2008


    votre commentaire

  • Nouvelle distribution de matériel à Agomé-Séva



    Distribution par la Croix Rouge Togolaise (ATOP 02-2008).


    La Croix- Rouge Togolaise (CRT) a fait don le mardi 26 février, de matériels aux populations de Batonou, Gbandidi et Agomé-Séva sinistrées par les crues du fleuve Mono en septembre de l'année dernière, dans le cadre de sa phase de relèvement des victimes suite à la destruction de leurs biens et de leurs champs.

    Estimé à 1.000.000 de F CFA, ce don est composé de jerricanes de 20 l, de cartons d'ustensiles de cuisine, de couvertures, de seaux en plastique, de machettes, houes et râteaux, de désinfectant chloré pour la purification d'eau de consommation, de moustiquaires imprégnées, ainsi que des semences de maïs, piment et tomate.

    2168 ménages soit 13.165 bénéficiaires dans trente-sept villages des Lacs et de la sous-préfecture d'Afagnan ont profité de ce don.

    Dans leurs adresses aux bénéficiaires, le chef des Opérations de la Fédération internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge dans le cadre des inondations au Togo, M. Hubert Dédégbé, le chef du Département Administration et Gestion des Volontaires de la CRT et le Chargé du Programme Secours et Préparation aux Catastrophes, M. Victor Amah Sodogas, ont " exhorté les sinistrés à ne pas vendre le matériel et à le gérer à bon escient afin de pouvoir bénéficier d'autres dons".

    Ils leur ont conseillé de se mettre rapidement à l'œuvre pour préparer leurs activités champêtres.

    Il est également prévu la construction de latrines et d'entrepôts ainsi que la sensibilisation sur l'hygiène dans certains de ces villages. Depuis septembre 2007, la CRT porte assistance aux sinistrés de la préfecture des Lacs en vivres, notamment du maïs, de la semoule, du haricot ou des petits pois, du sel et de l'huile végétale, grâce au soutien matériel et financier du Programme Alimentaire Mondial (PAM).


    Rappelons que l'ASDVT avait réalisé une première distribution en novembre dernier dans le village d'Agomé-Seva grâce au soutien de la Croix Rouge Française (délégation départementale du Val de Marne) avant la mission d'évaluation de la Croix Rouge Togolaise et de la Fédération Internationale.


     
    Distribution de fournitures scolaires, vivres, moustiquaires, couvertures à la population d'Agomé-Seva en novembre 2007.


    ATOP/KAA


    votre commentaire

  • Des formations sur la distribution des dons aux sinistrés

    Une vingtaine de formateurs des préfectures de Tône, de Kpendjal, de l'Oti et de Tandjouaré ont été formés du 26 au 29 décembre à Dapaong sur le volet distribution du programme assistance d'urgence aux victimes des inondations dans la région des Savanes.

    Organisée par la Croix- Rouge Togolaise, coordination de la région des Savanes avec l'appui financier et logistique de l'Union Européenne par le truchement de sa direction de l'Aide humanitaire (ECHO), cette session se situe dans le cadre de la poursuite d'assistance aux personnes victimes des inondations.

    La formation vise aussi à donner aux formateurs les outils nécessaires leur permettant de former les volontaires de leurs localités respectives sur la méthodologie et l'actualisation des listes des sinistrés.



    Les participants ont été renseignés sur le projet Croix-Rouge Française (CRF/ECHO) dans la région des Savanes ; l'opération d'actualisation des listes des victimes recensées ; l'organisation des séances éducatives portant sur les risques sanitaires lors des inondations et sur la planification des activités de distribution des non vivres. Ils ont également réfléchi sur les mécanismes d'alerte et de surveillance dans la région des Savanes.

    Les mesures sanitaires à observer par les populations sinistrées, les avantages sanitaires des non vivres et l'identification des villages bénéficiaires ont aussi retenu leur attention.

    M. Seydou Akime, vice-président du comité régional de la Croix Rouge Togolaise des Savanes, a exhorté les volontaires formateurs à transmettre les informations reçues aux secouristes, Agents de Santé Communautaire (ASC) afin que le travail de distribution et d'animation éducative sur la santé soit efficace sur le terrain.





    L'aide de l'Union Européenne (hors vivres) transmise par l'intermédiaire d'ECHO est composé de nattes, de sceaux en plastique, de couvertures, de moustiquaires imprégnées d'insecticide, de kits d'outils de construction d'habitation.

    ATOP/AE/KBK




    votre commentaire

  • La situation en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire reste alarmante au Togo


     

    Ces dernières semaines, La Fédération Internationale a distribué de l'aide au Togo, au Ghana et au Burkina Faso pour les sinistrés des inondations qui ont frappé certaines régions de ces pays ces derniers mois.

    Au total, 95 000 personnes vulnérables reçoivent  un soutien pendant une période de six mois. La Fédération Internationale a  pu financer cette opération grâce à l'appel d'urgence combiné pour les trois pays d'un montant total de 3,9 millions de francs suisses (USD 3,2 million/EUR 2,3million).

    « En plus des articles non-alimentaires, nous allons distribuer des kits d'outils (des pelles, des pioches, des râteaux et des brouettes) pour que les gens puissent démarrer leurs activités d'agriculture et de reconstruction des maisons », explique Salomon Mbengui, chef des opérations de la Fédération Internationale pour les inondations au Burkina Faso et au Togo.

    Les Sociétés Nationales de la Croix-Rouge des trois pays ont mobilisé des centaines de volontaires qui aident à apporter l'aide.

    Au Togo et au Burkina Faso des vivres (comme du mais, des haricots, de l'huile et du soja) offerts par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) sont également distribuées par ces mêmes volontaires. Ils ont aussi participé aux activités de sensibilisation en matière d'eau et d'assainissement.

    Au Togo, la réparation et le nettoyage des puits vont bientôt commencer. « De nombreux puits ont été contaminés lors des inondations. La qualité de l'eau des puits est en train d'être analysée. Ensuite, nous allons procéder à la désinfection », explique Nakoura Natchendi, volontaire et président préfectoral de la Croix-Rouge Togolaise de Kpendjal.

    La situation en matière de santé reste alarmante bien qu'aucune épidémie grave ne soit à déplorer. Sambiani Fataga, habitant du village togolais Batiwaga de Kpendjal, raconte que dans son village, il n'existe même pas de puit. Il cherche l'eau pour sa famille de sept enfants dans le fleuve.





    Quelquefois, il fait bouillir l'eau avant de l'utiliser, mais pas toujours. Dans le fleuve, les gens déféquent, nettoient les vêtements et se lavent. « Mes enfants sont souvent malades. Ils n'ont n'a pas de médicaments », dit le paysan togolais.

    L'autre grand souci dans ces pays d'Afrique de l'Ouest est la sécurité alimentaire dans les mois qui viennent. Les inondations ont détruit une grande partie des champs avant la récolte. Dans beaucoup d'endroits touchés, la sécheresse s'est désormais installée et il est impossible de semer avant juin prochain.

    De plus, les agriculteurs se demandent où trouver des semences pour la prochaine saison agricole. Pour le moment, les paysans sont obligés d'acheter leur maïs ou des haricots au marché.

    Mais les prix ont triplé. « Avant les pluies, 3 kilos des haricots coûtaient 200 francs CFA (EUR 0,30). Maintenant cela coûte 600 francs » (EUR 1), dit Adissa Sambiani, une jeune maman âgée de 25 ans.


    3 décembre 2007
    Par Noora Kero, Fédération Internationale à Dapaong, Nord-Togo


    votre commentaire

  • Le Sud-Est du pays touché par les inondations


    La Croix Rouge Française - Délégation du Val de Marne - et l'ASDVT
    ont choisi de soutenir le village d'AGOME SEVA situé dans la région maritime.



    Une première évaluation a été réalisée par les volontaires de la Croix Rouge Togolaise et par le Président de l'ASDVT.




    Un premier bilan fait état de 104 familles sinistrées.

    Avec la montée des eaux, les moustiques s'installent et les serpents cherchent souvent refuge au sec.

    Une première aide financière de 3 000 euros ( 2 millions de Fcfa) a été envoyée le 29 septembre pour l'achat de matériel de première necessité.

    Découvrez en images les photos en cliquant sur les lignes ci-dessous :

    Evaluation des besoins dans le village

    Achat du matériel à Lomé

    Livraison du matériel à la CRT

    Distribution aux populations du village

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique